Débattre: posture et outils pour animer des temps d’échanges réussis

Certaines paroles d’usagers peuvent nous interpeller, nous choquer même parfois. En tant que personne ou en tant que professionnel.le, comment y réagir ou se positionner ? Comment initier une communication apaisée et pouvoir faire place au débat ? Comment se rassurer sur les risques, avec des méthodes et du sens, pour oser animer des débats ?
L’un des objectifs de cette formation est de faire des temps de parole la clé de voûte d’une pédagogie émancipatrice et collective.

Objectifs pédagogiques :

  • Être capable d’animer des temps de débat et être convaincu.e de la légitimité de les animer.
  • Disposer de méthodes pour aller sur des questions de société.
  • Être capable d’animer des débats et prises de décision en interne.
  • Avoir les bases pour aller vers des débats en externe, agoras, échanges de paroles.
  • Être en capacité de développer l’émancipation citoyenne (prendre la parole, comprendre, revendiquer une opinion).

Contenu de la formation :

Jour 1 – Pourquoi des débats en Centre Social ?

  • Qu’est-ce que la démocratie ?
    – Une visée régulatrice et non un état. La boussole de Majo Hansotte.
    – Un dispositif de conflictualité et d’animation des rapports sociaux.
  • Quelle identité pour les Centres Sociaux ?
    – Pourquoi le terme “démocratie” dans la charte ?
    – Quelle image publique des centres sociaux, et quels impacts sur leur fonctionnement et leur pérennité ?
    – Quels modèles de démocratie en interne ?
    – Quelle prise en compte des inégalités et des différences au sein des usagers et bénévoles ?
  • Quels sont les freins ?
    – Nos peurs vis-à-vis de l’animation de débat.
    – Nos peurs vis-à-vis du public et de ses réactions.
    – Nos peurs vis-à-vis de nos instances et de l’unité de notre structure.
    – Nos peurs vis-à-vis de nos financeurs et partenaires politiques.
  • Se donner un cadre pour se repérer et se rassurer.
    – Les étapes importantes dans une logique d’émancipation.
    – Penser les enjeux sur une grille classique et simple de l’éducation populaire.
    – Un temps d’échange en interview mutuelle.

Jour 2 – Quels cadres et grilles de lecture ?

  • Tous les points de vue sont-ils entendables ? Acceptables ? Quel rôle de l’animateur.trice dans la régulation des contenus ?
    – Quelles lignes rouges ?
    – Les valeurs du Centre Social doivent-elles limiter l’expression ?
    – Reconnaître les différences de point de vue selon les rapports de domination subis et vécus.
    – Quel risque de réaction de mépris de classe dans un échange avec les usagers du Centre Social ?
  • Comment se donner une grille de lecture en termes de valeur et d’idéologie ?
    – Culture politique : outil de vulgarisation sur les idéologies politiques.
    – Comment ces idéologies vont concrètement conditionner des points de vue différents
    sur le même sujet de société ?
    – Débriefing sur l’outil, les gestes et la posture.
  • Que faire de cette grille de lecture ?
    – Avec le public.
    – Pour le CA.
    – Pour toutes et tous.
  • Notre cadre et nos limites.
  • Temps de synthèse.

Jour 3 – Outils et techniques d’animation

  • Retours d’expérience.
    – Mise en commun, réactions et échange de bonnes pratiques, compléments.
  • Apport d’outils.
    – Outils d’expression.
    – Fiches-rôle dans un débat.
    – Outils de régulation.
  • Élaborer un point de vue collectif, acceptable pour le groupe (en aucun cas de convaincre par son point de vue ou de gagner le débat).
    – Ce qu’est un débat caca ?
    – Comment cadre les consignes et objectifs pour une prise de décision collective.
  • Formuler des propositions synthétiques ou des avis synthétiques et reformulés.
    – Animer un temps de réflexion et de reformulation.
    – Dans le cas d’une parole appelée à devenir publique : Avoir une réflexion stratégique par rapport aux formulations proposées.
    – Élaborer et amender une formulation à soumettre au groupe.
    – Valider la décision collectivement.
    – Mettre en forme le résultat définitif collectivement pour en faire un objet valorisable et commun au groupe.
  • Bilan : regard sur la formation et perspectives pour la suite.

Moyens pédagogiques :

Les journées proposées sont dans une logique d’animation formative, constitutive de l’éducation populaire et non dans une logique d’enseignement descendant. Elles alterneront donc des temps d’échanges et des temps d’apports d’outils et de références bibliographiques comme éclairages théoriques.

Évaluation de la formation :

Un questionnaire d’évaluation de la formation à chaud et un autre à froid (+1 à 3 mois) seront à remplir pour chaque stagiaire, permettant l’évaluation de la qualité de l’action et son prolongement dans la structure. Une attestation de fin de formation et un certificat de réalisation seront remis en fin de formation.

L’évaluation des compétences acquises par chaque stagiaire se fera en cours ou en fin de la formation.

Accessibilité :

Si vous êtes en situation de handicap et que vous avez besoin d’aménagements spécifiques pour participer à la formation, merci de contacter Soizic Moulin lors de votre demande d’inscription.

Date(s), lieu(x), horaires et durée :

Public concerné :

  • Bénévoles
  • Salarié.e.s

Pré-requis :

Aucun

Tarifs :

  • Adhérents : Bénévoles : 90€  / Salarié.e.s : 720€
  • Non-adhérents : Bénévoles : 180€  / Salarié.e.s : 960€

Nombre de participant.e.s :

minimum 8 / maximum 14

Formateur / Formatrice

Sébastien Hovart :  Animateur en culture politique et éducation populaire,  et Ludopédagogue. (+ d’infos).

Documents de formation

Une question ? Contactez-nous !

                                                                    Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h